Le haricot de kulthi : 12 bienfaits et 2 recettes

Penchons-nous dans cet article sur une légumineuse miracle, le haricot de kulthi (aussi appelé horsegram ou grain de cheval) et ses bienfaits pour notre santé. Avec deux recettes en prime !
haricot-de-kulthi-infographie
 

Vous connaissez peut-être les haricots rouges, noirs et verts, mais même les plus fins gourmets passent parfois à côté du haricot de kulthi (Macrotyloma uniflorum). Cette légumineuse humble et discrète tire son nom anglais (horsegram) de son utilisation comme aliment de base pour les chevaux (horse) et le bétail. Cependant, si vous trouvez le nom grain de cheval peu engageant, vous pouvez l'appeler kollu comme en Tamoul, ulavalu comme en Telugu ou kulthi comme en Hindi.

Le haricot de kulthi est une légumineuse cultivée et consommée depuis la nuit des temps en Inde, et originaire de l’Asie du sud-est et de l'Afrique tropicale. L'Académie des sciences des États-Unis la considère comme une potentielle source de nourriture pour l'avenir, grâce à son profil nutritionnel exceptionnel, sa résistance à la sécheresse et sa robustesse.

Le haricot de kulthi est la lentille la plus riche en protéines de la planète et il a une très haute valeur énergétique, raison pour laquelle les chevaux de course sont nourris avec.

Cette légumineuse tropicale est sous-exploitée et principalement cultivée sur des terres agricoles sèches, elle fait plutôt profil bas de nos jours, mais elle est prête à faire son grand retour ! Jugez plutôt.

 

Le haricot de kulthi : un vrai super aliment

Le grain de cheval n'a peut-être pas le nom le plus attrayant, mais il a indéniablement de merveilleuses qualités. Il est :

  • Riche en fer, en calcium et en protéines : le haricot de kulthi est la légumineuse ayant la plus forte teneur en calcium et est l'une des plus riches sources de protéines végétariennes.
  • Pauvre en matières grasses et riche en glucides.
  • Pauvre en lipides et en sodium, et son amidon à digestion lente est idéal pour les personnes diabétiques ou obèses.

Cela est-il déjà plus prometteur ? Eh bien ce n'est que le début. Poursuivons.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Infographic - The Benefits of Horsegram

 

Le haricot de kulthi : aliment ou médicament ?

Le haricot de kulthi cru est particulièrement riche en polyphénols, flavonoïdes et protéines, les principaux antioxydants. En d'autres termes, il peut vous aider à garder un corps jeune et dynamique ! De plus, des scientifiques du Indian Institute of Chemical Technology ont découvert que les graines crues et non-transformées du haricot de kulthi peuvent faire baisser une glycémie trop élevée après un repas, en ralentissant la digestion des glucides et en réduisant la résistance à l’insuline : cela en fait un aliment très adapté aux diabétiques !

Le haricot de kulthi semble avoir d'innombrables bienfaits pour la santé. Mentionnez un problème de santé et « Super Kulthi » s'en chargera ! Les textes de médecine traditionnelle mentionnent son utilisation en cas d'asthme, de bronchite, de leucodermie, d'écoulement urinaire, de calculs rénaux et de maladies cardiaques. La cuisine ayurvédique recommande également le haricot de kulthi pour les personnes souffrant de jaunisse ou de rétention d'eau. On dit aussi que les rhumatismes, les vers et les conjonctivites ne résistent pas aux pouvoirs de Super Kulthi.

Le haricot de kulthi a des propriétés astringentes et diurétiques. Il aide également à évacuer les mucosités et à contrôler la fièvre et le taux de cholestérol. Selon certaines études, ses extraits lipidiques aident à traiter les ulcères gastro-intestinaux, et on dit que ce haricot peut réduire les flatulences et atténuer divers troubles de la menstruation.

C'est impressionnant, n'est-ce pas ?

 

Plus !

Manger beaucoup de haricots de kulthi peut aider à contrôler l'obésité, grâce à leur teneur en phénols qui s’attaquent aux tissus adipeux.

Kulthi génère aussi de la chaleur dans votre système et vous tient donc chaud lors d'une froide journée d'hiver.

Je suis sûr que le haricot de kulthi a commencé à devenir votre ami. Voyons aussi en quoi il est l'ami de la planète, avec quelques faits sur son pouvoir vert.

 

La pertinence agricole du haricot de kulthi

Évite l'érosion des sols : la plante pousse très vite, et devient rapidement assez épaisse et dense, empêchant ainsi l'érosion des sols. Le haricot de kulthi est une plante de grande valeur sur un terrain en pente et à faible teneur en minéraux.

Résistant à la sécheresse : le haricot de kulthi est particulièrement robuste et résistant à la sécheresse. Il est capable de résister à de longues périodes de sécheresse avec un minimum de travail de la part du cultivateur. Sur des terres arides avec un accès limité à la technologie ou à l'irrigation, le haricot de kulthi est souvent la culture privilégiée. Il est également cultivé dans des régions peu fertiles où d'autres cultures ont échoué. C'est un excellent candidat pour les programmes de restauration des terres.

Tous ces facteurs combinés en font une source très rentable de nourriture, de fourrage, d'additif et de fumier.

Culture sous couvert : Nous avons déjà mentionné que le haricot de kulthi fait profil bas. C'est une bonne culture sous couvert forestier dans les plantations du sud de l'Inde. Comme il ne nécessite qu'un éclairage relativement faible, il peut faire son travail tranquillement sous les arbres et lorsqu'il meurt, il améliore la qualité du sol.

Fourrage : Le haricot de kulthi fournit également un fourrage de grande qualité aux animaux. Ses tiges, qui contiennent de 30 à 40% de ses nutriments, sont très utilisées pour nourrir les animaux. Kulthi ne laisse passer aucune occasion.

Le haricot de kulthi prend donc soin de vous, de la Terre Mère, et des animaux. Espérons que ce super héros ait trouvé une place dans votre cœur et qu'il rejoindra bientôt votre cuisine !

 

Recettes

Si vous vous demandez comment le consommer, voici deux suggestions. Vous pouvez suivre les conseils et les instructions de Sadhguru et faire germer les graines, ou essayer la délicieuse soupe si vous avez une envie de plat chaud.

Sadhguru : De nombreux estomacs européens pourraient ne pas être capables de digérer le haricot de kulthi, il est donc bon de le faire germer, ce qui le rend plus facilement digérable. Placez la légumineuse de cheval dans un torchon blanc fermé, faites tremper le torchon dans de l'eau pendant environ 6 à 8 heures, puis mettez-le à l'abri. En environ 3 jours environ, les graines vont germer. Lorsque la taille du germe atteint un peu plus de 1 cm en dehors de la graine, vous pouvez manger le haricot cru. Il faut beaucoup mâcher pour le manger, et c'est très bon pour l'organisme.

Le haricot de kulthi apporte de la chaleur au corps. Si vous ressentez trop de chaleur, vous pouvez la compenser en mangeant des haricots mungo (ou soja vert) germés, qui refroidissent le système.

Sauce au haricot de kulthi

 

Ingrédients
Haricot de kulthi : 1/2 tasse
Pâte de tamarin : 2, 3 cuillères à café
Grains de poivre : 1 cuillère
Graines de cumin : 1 cuillère
Graines de moutarde : 1/2 cuillère
Feuilles de curry : 1 branche
Feuilles de coriandre : 1 ou 2 brins
Sel : au goût
Huile : 2 cuillères à café

Préparation

  • Trempez les haricots de kulthi pendant la nuit et faites-les cuire sous pression jusqu'à ce qu'ils soient tendres.
  • Égouttez l'eau et réservez-la (l'eau sera couleur chocolat).
  • Grillez à sec les graines de moutarde, de cumin et de poivre et broyez-les jusqu'à obtention d’une poudre fine.
  • Écrasez la moitié des haricots de kulthi cuits.
  • Faites chauffer l'huile dans une poêle et faites frire les feuilles de curry.
  • Ajoutez la pâte de tamarin, l'eau réservée, la poudre de graines grillées, les haricots de kulthi écrasés et le sel.
  • Ajoutez suffisamment d'eau et veillez à ce que la sauce ne soit pas trop épaisse.
  • Ajoutez le reste des haricots de kulthi et mélangez.
  • Retirez la poêle du feu.
  • Saupoudrez la sauce obtenue de feuilles de coriandre finement hachées.
  • Servez-la avec des chapatis ou du riz à la vapeur et savourez !

Faites-nous savoir comment vous trouvez le haricot de kulthi, et comment vos tentatives pour vous lier d’amitié se sont passées !