Mécontent de vos compulsions ?

Êtes-vous mécontent de vos compulsions ? Sadhguru explique que cela ne vous aidera pas à passer à travers tout le karma accumulé, qui ne fait que se développer si vous essayez de l’enterrer.
Sadhguru Wisdom Article | Unhappy With Compulsions?
 

Question : Sadhguru, je suis mécontent de voir des compulsions apparaître lorsque je fais ma sadhana.

Sadhguru : Vous devez apprendre à être heureux avec vos compulsions. De toute façon la compulsion est là. Si elle vous rend malheureux, alors ça vous fait deux problèmes : la compulsion et le malheur ! Vous avez déjà un problème, n'en créez pas un autre. Si vous avez un seul problème, c'est plus facile à gérer.

Le malheur c'est le désagrément. Pourquoi parle-t-on toujours de joie et d'amour ? C'est pour maintenir votre mental et vos émotions dans un état agréable. Lorsqu'ils sont dans un état agréable, vous êtes flexible et on peut faire beaucoup de choses avec vous. Lorsque votre mental et vos émotions sont dans un état désagréable, vous devenez rigide ; on ne peut rien faire avec vous. Si vous êtes dans un état plaisant, vous êtes prêt à être façonné différemment. Lorsque vous êtes dans un état déplaisant, vous ne voulez même pas être touché. 

Regardez vos compulsions avec joie.

Le malheur est un problème plus grave que toutes vos compulsions. C'est un problème bien plus grave, parce qu'alors vous ne pouvez pas être touché, façonné ou aidé. Peu importe le genre de bêtises que vous êtes, la première chose à faire c'est d'apprendre à être joyeux et aimant. Vous avez vos compulsions, apprenez simplement à les regarder avec joie. Il sera alors facile de travailler avec vous, de vous aider, de vous atteindre ; de réussir quelque chose avec vous au-delà de vos goûts et de vos aversions. Vos goûts et vos aversions sont les compulsions les plus fondamentales ; si nous voulons vous aider à en sortir, vous devez être dans un état plaisant. Si vous êtes dans un état déplaisant, nous ne pouvons pas vous faire faire quelque chose qui ne vous plaît pas ; vous ferez seulement ce qui vous plaît. Plus une personne est malheureuse, plus elle insistera : "Je ne ferai que ça. C'est comme ça que je suis !" Les personnes joyeuses sont flexibles : vous pouvez les faire danser, vous pouvez les faire pleurer, vous pouvez les faire sauter, vous pouvez leur faire faire des âneries, vous pouvez leur demander de ramper ; elles feront n'importe quoi si elles sont heureuses. Elles sont flexibles.

Ne perdez pas votre flexibilité. C'est très important. Il n'est pas possible d’être flexible lorsque vous êtes dans un état déplaisant, que ce soit au niveau de votre mental ou de vos émotions. C'est la seule raison pour laquelle il est important d'être joyeux, aimant et en paix : parce que vous avez de nombreuses compulsions.

Les pommes de terre du karma

sadhguru-isha-wisdom-unhappy-with-compulsions-potatoes

Si vous êtes intelligent, vous devez toujours vous rappeler de chaque expérience déplaisante que vous avez vécue – sans ressentiment ni colère – afin de ne jamais revivre les mêmes situations.

 

Le karma est comme un sac de pommes de terre. Plus vous enterrez ces compulsions, plus elles vont se développer. La sadhana sert à les retirer du sac et à les faire sécher de telle sorte qu'elles ne puissent plus se développer. Si vous vous soumettez à une période de sadhana intense, vous verrez que lorsque vous sortirez dans le monde, un grand nombre de vos compulsions auront disparu. Mais ils reste encore beaucoup de pommes de terre à retirer. Chaque jour, vous devez les retirer et les faire sécher à tel point qu'elles ne puissent plus germer. 

Si une même pomme de terre en produit un million, c'est une pomme de terre exagérée. Disons que vous faites une expérience très intense pendant cinq minutes ; de douleur, de peur, une expérience torturante ou quelque chose qui vous répugne. Pendant ces cinq minutes, les pommes de terre vont se multiplier et envahir toute toute votre vie. Où que vous alliez, c'est ce dont vous allez parler, ce à quoi vous allez penser. Vous les avez enterrées et elles se multiplient. Ça va donner des millions de pommes de terre tout aussi répugnantes. Mais si vous séchez cette pomme de terre et la gardez là, c'est une bonne expérience. Même si vous vivez une expérience affreuse, ce sera une bonne expérience car ce que vous apprenez dans ces moments déplaisants de votre vie est inestimable. Seul un idiot tentera d'oublier. Si vous êtes intelligent, vous devez toujours vous rappeler de chaque expérience déplaisante que vous avez vécue – sans ressentiment ni colère – afin de ne jamais revivre les mêmes situations. 

Donc le karma n'est pas le problème ; le seul problème, c'est la façon dont vous le portez.

Nous ne voulons pas nous débarrasser des pommes de terre ; nous voulons simplement les retirer du sac et les faire sécher afin qu'elles ne puissent plus germer. Nous voulons préserver les pommes de terre ; autrement, nous resterons les mêmes idiots ignorants qui recommencent toujours les mêmes choses. La valeur de l'expérience vécue ne peut pas être défaite. Mais si vous la laissez croître en vous, elle va simplement empoisonner toute votre vie. Le karma, ou la mémoire de l'expérience, est la seule chose qui puisse vous apporter de la sagesse, mais c'est également la seule chose qui puisse vous asservir, et empoisonner votre vie au point de vous détruire. Donc le karma n'est pas le problème ; le seul problème, c'est la façon dont vous le portez. 

Note de la rédaction: Isha Kriya, disponible en anglais et en français, est une méditation guidée gratuite et en ligne pour aider un individu à prendre contact avec la source de son existence, et à créer sa vie selon ses propres souhaits et sa propre vision. La pratique quotidienne de Isha Kriya amène santé, dynamisme, paix et bien-être. C’est un puissant outil pour faire face au rythme effréné de la vie moderne.

 
 
 
 
  0 Comments
 
 
Login / to join the conversation1