Les annales akashiques : donner du sens au mystérieux

Sadhguru démystifie le cinquième élément, akasha, et explique ce que sont les annales akashiques. Il poursuit en expliquant la signification de l’akasha dans le mysticisme et offre un outil simple pour puiser dans le « mental akashique ».
Sadhguru | Die Akasha-Chronik
 
Table of Content
Que sont les annales akashiques et quelle est leur signification ?
Qu'est-ce que le mental akashique ?
Un processus simple pour puiser dans le mental akashique
Quatre dimensions des états conscients
L'akasha : espace ou éther ?
Le temple Annapoorneshwari
L'importance de l'élément Akasha dans le mysticisme

Que sont les annales akashiques et quelle est leur signification ?

Question : Pourriez-vous nous parler des annales akashiques ?

Sadhguru : C’est ce qu’on appelle Internet de nos jours ! Il existe de nombreuses façons d’être actif dans la vie. Vous pouvez faire du travail physique, du travail mental ou vous pouvez travailler avec votre prana. Si vous faites quelque chose avec votre corps, cela a une certaine durée de vie. Les choses que vous faites avec votre mental ont une durée de vie légèrement plus longue. Si vous faites quelque chose avec votre prana, cela a une durée de vie beaucoup plus longue. Mais une fois que vous travaillez au-delà de cette dimension physique, c’est éternel. Personne ne peut le détruire.

Si vous en avez la volonté, ce que Krishna savait, ce que le Bouddha savait, ce que quelqu’un d’autre savait, tout est là. Vous n'avez pas à étudier les bêtises que les gens autour d'eux ont écrites.

Je n’ai jamais étudié aucune spiritualité, mais tout ce qui concerne la conscience humaine est pour moi limpide. Tout ce que je sais, c’est que je ne sais pas ! Quand je marche dans la rue, je n’emporte pas cela avec moi. Mais quand je le veux, c’est toujours là. Pourquoi devrais-je m’encombrer de tout cela puisque c’est de toute façon disponible tout le temps ? C’est comme cela que les gens utilisent Internet aujourd’hui. Vous n’avez pas à transporter les informations avec vous. Tout est là. Vous y accédez quand vous le souhaitez.

En ce qui me concerne, KrishnaGautama le Bouddha ou beaucoup d’autres yogis du passé n’appartiennent pas vraiment au passé pour moi. Ils sont ici maintenant. Ils sont peut-être morts physiquement il y a longtemps, mais l’essence de leur travail est toujours actuelle. Même en ce moment, vous pouvez accéder à la façon dont Gautama a fait les choses à cette époque. En ce qui me concerne, Gautama, c’est maintenant et pas il y a 2 500 ans.

Tous les êtres qui ont brisé des barrières de toutes dimensions en eux-mêmes et touché l’ultime, ce qu’ils ont perçu, saisi et distillé en eux-mêmes est éternel. C’est sur le « Net intérieur » ou le « Net yogique ». Vous avez juste à y accéder. Vous n’avez même pas besoin d’une connexion WiFi pour cela ! Si vous en avez la volonté, ce que Krishna savait, ce que le Bouddha savait, ce que quelqu’un d’autre savait, tout est là.

Qu’est-ce que le mental akashique ?

Il y a un mental individuel et il y a un mental universel. Ils ne sont que le reflet l’un de l’autre. C’est juste que le mental individuel peut être trop embrouillé pour tout saisir. Si on est capable d’accéder à la vie par le biais du mental akashique plutôt que par le biais du mental individuel, si vous percevez clairement le mental akashique, vous voyez non seulement des situations possibles pour vous-même, vous voyez des situations possibles pour à peu près tout. Mais le problème est que même si vous ne faites que parler de ces choses, toutes sortes de gens commenceront à imaginer toutes les bêtises qu’ils « reçoivent » des gens. Ils commenceront à « communiquer » avec tout le monde, alors même qu’ils ne parviennent pas à parler avec les gens autour d’eux. En même temps, si nous nions cette possibilité, nous rendons l’humanité aveugle.

Un processus simple pour puiser dans le mental akashique

Aujourd’hui, la science moderne reconnaît qu’il existe quelque chose que l’on appelle l’intelligence akashique, c’est-à-dire que l’espace vide a une certaine intelligence. Le fait que cette intelligence fonctionne pour vous ou contre vous déterminera la nature de votre vie, si vous êtes un être béni ou quelqu’un qui sera bousculé pour le reste de sa vie. Certaines personnes semblent malmenées par la vie sans raison tandis que d’autres semblent bénies pour tout. Ce n’est pas sans raison. C’est votre capacité – consciemment ou inconsciemment – à obtenir la coopération de cette intelligence plus vaste, qui fonctionne.

Voici un processus simple que vous pouvez faire pour cela : après le lever du soleil, avant que le soleil ne dépasse un angle de 30 degrés, levez les yeux vers le ciel une fois et inclinez-vous devant l’akasha pour vous avoir maintenu en place aujourd’hui. Après que le soleil a franchi 30 degrés, à un moment de la journée – n’importe lequel – levez les yeux et inclinez-vous de nouveau. Après le coucher du soleil, une fois de plus, levez les yeux et inclinez-vous, non pas devant un dieu là-haut, juste devant l’espace vide pour vous avoir maintenu en place aujourd’hui. Faites juste cela. La vie va changer radicalement.

L’akasha : espace ou éther ?

Question : Est-ce que l’akasha est la même chose que l’espace ?

Sadhguru : Comme la terre, l’eau, l’air et le feu, l’akasha est un aspect des cinq éléments. Les éléments ne sont pas un espace vide, mais une sorte de substance. Ne confondez pas l’akasha avec un espace vide. C’est l’éther. Le mot « éther » n’est pas tout à fait exact, mais c’est la traduction la plus proche. L’éther n’est pas l’espace ; c’est une dimension subtile de l’existence. L’espace est « kala » ou inexistence. Il est Shi-va, « ce qui n’est pas ». L’akasha est « ce qui est ».

L’akasha est une dimension subtile de la manifestation physique. Vous ne pouvez pas voir l’air dans cette salle, mais il est toujours là, et il fait vraiment partie de votre vie. En ce sens, votre vie s’étale partout. Il y a des éléments grossiers dans le corps et il y a des éléments plus subtils dans ce corps. Si vous êtes constipé, vous avez quelque chose de grossier en vous ! Au-dessus de cela, il y a des aspects plus raffinés du corps. Au-dessus, il y a des poumons remplis d’air et, encore au-dessus, un cerveau, des pensées, des émotions et tant de choses. Et il y a la vie qui entre et qui sort. Autrement dit, la vie passe toujours de la trivialité la plus totale à de nombreuses subtilités. Plus vous déployez vos ailes, plus vous aurez de subtilité dans votre vie.

Le temple Annapoorneshwari

Sans l’akasha, vous ne pouvez pas exister ici. Sans l’air dans cette salle, vous ne pouvez pas exister ici. La plupart du temps, vous n’êtes même pas conscient que l’air existe ou non, mais vous ne pouvez pas vivre sans lui un seul instant. De même, vous ne pouvez pas vivre sans l’akasha un seul instant.

Il y a un temple dans le Karnataka, dans le sud de l’Inde, qui est dédié à Annapoorneshwari. À l’arrière du temple, il y a une inscription en hale kannada – une forme ancienne de la langue, qui remonte à quelques milliers d’années – sur la façon de concevoir un avion. Elle explique comment le construire, mais aussi que si on pilote une telle machine, cela perturbera l’éther. Elle dit que si on dérange l’akasha, les êtres humains ne vivront pas en paix. Une fois que l’akasha est dérangé, les troubles psychologiques deviennent énormes. Nous pouvons le voir dans le monde d’aujourd’hui.

L’importance de l’élément akasha dans le mysticisme

Question : Mais Sadhguru, en dehors de l’impact physique et psychologique de l’akasha, l’akasha a-t-il aussi un aspect spirituel ou mystique ?

Sadhguru : Les cinq éléments sont ce que nous reconnaissons comme les ingrédients de base de la vie. J’appelle cela de la magie élémentaire parce qu’on a fait beaucoup trop choses avec seulement cinq choses. Avec cinq éléments, ce qui se présente comme la vie et comme tout ce que nous pouvons voir, entendre, sentir, goûter et toucher va bien au-delà des permutations et des combinaisons auxquelles nous pouvons penser. Si quelque chose va au-delà des permutations et des combinaisons, alors il ne s’agit plus de mathématiques, c’est de la magie. La dimension la plus fondamentale du yoga consiste à maîtriser cette magie élémentaire. Fondamentalement, si les gens veulent être robustes physiquement, alors la terre est importante, mais pour celui qui a entamé une démarche spirituelle, qui veut percevoir, le plus important est l’akasha. Pour fabriquer cette forme humaine, il faut 72 % d’eau, 12 % de terre, 6 % d’air et 4 % de feu, c’est largement établi. Le reste est l’akasha. Par « reste », je ne veux pas dire 6 %. Je veux dire le reste.

Un aspect important de l’évolution spirituelle, de vigyan ou vishesh gyan, consiste à renforcer l’akasha pour percevoir au-delà des cinq sens ce qui n’est pas de nature physique et explorer la nature mystique de notre existence.

Si nous augmentons la proportion d’akasha dans l’organisme et, plus largement, dans ce que nous sommes, alors notre capacité à percevoir s’améliore énormément. Si cette proportion reste faible ou que l’akasha est à son minimum dans notre fabrication, alors notre capacité à percevoir sera très limitée. Même si on a un formidable intellect, cet intellect fouillera dans les choses triviales. Il ne pourra jamais s’élever pour percevoir quelque chose de plus que cela. Dans ce contexte, un aspect important de l’évolution spirituelle, de vigyan ou vishesh gyan, consiste à renforcer l’akasha pour percevoir au-delà des cinq sens ce qui n’est pas de nature physique et explorer la nature mystique de notre existence.

L’akasha est une dimension illimitée. Quand on augmente la composition d’akasha, alors l’illimité devient la nature de tout être. Si ce n’est pas l’illimité, au moins une limite que vous ne pouvez pas voir et sentir, ce qui donne à la personne un grand sentiment de liberté, l’impression de ne pas être liée à quoi que ce soit. Cette absence de servitude en soi est une quantité essentielle d’espace dont on a besoin si on veut avoir une certaine maîtrise sur ces cinq éléments. Maintenir le système dans un mode efficace et performant, tout en ne s’identifiant pas à lui, est une étape très importante que l’on doit franchir pour avoir la maîtrise des éléments.

add_subscribe_form

[Note de la rédaction] Spécialement conçu par Sadhguru, le programme Bhuta Shuddhi vous permettra de purifier les cinq éléments en vous.