Planer : un poème de Sadhguru sur la consommation de drogues

Dans le Spot de cette semaine, Sadhguru répond à ceux qui se demandent si la consommation de drogues peut mener à l'éveil, et il nous a même composé un poème à ce sujet !
 
Getting High
 
 
 

Les passionnés de marijuana me demandent souvent s'ils peuvent utiliser le cannabis ou d'autres drogues pour atteindre l'éveil. Après tout, Shiva véhicule une image de fumeur. À de nombreuses reprises, dans l'Himalaya et ailleurs, il m'est arrivé d'être invité par des sadhus à fumer de l'herbe en leur compagnie, parce qu'ils pensaient que je fumais. Si vous regardez mes yeux, vous verrez que je suis toujours stone, sans prendre la moindre substance. Tout ce dont vous voulez faire l'expérience est déjà dans votre système.

Shiva n'utilisait pas de substances : il est la substance.

La plupart des produits chimiques que nous ingérons pour faire un certain type d'expérience ne font que stimuler quelque chose qui est en nous. Maintenant la question est la suivante : êtes-vous en démarrage automatique ou en démarrage assisté ? Si vous savez comment faire, vous pouvez être assis ici dans un état de félicité sans avoir à ingérer la moindre substance. Shiva était toujours en train de planer, aucun doute là-dessus. Mais il n'était pas infirme au point d'avoir besoin de produits chimiques venus de l'extérieur. Shiva n'utilisait pas de substances : il est la substance. Je peux faire en sorte que cela ait lieu pour vous. Si vous pouvez être avec moi d'une certaine façon, je peux vous faire planer, parce que la substance n'est pas à l'extérieur, la substance est à l'intérieur.

Ceux qui veulent imiter Shiva, pouvez-vous faire toutes les autres choses qu'il a faites ? Vous devez d'abord rester assis immobile pendant trois mois ; ensuite, vous pourrez peut-être fumer. Ceci s'est produit à l'époque où Adi Shankara sillonnait l'Inde, du Kerala au sud à Badrinath au nord, d'est en ouest, avant de partir à l'âge de trente-deux ans. Dans l'intervalle, il a produit des milliers de pages de littérature. Il marche à vive allure. Un groupe de disciples trotte derrière lui.


Pour moi, la chose la plus importante, c'est de vivre en étant parfaitement lucide. La lucidité peut être enivrante.

Il aperçoit alors un magasin de boissons, en retrait d'un village. Quelques personnes traînent là, à boire. Shankara les regarde, ils sont ivres. Eux aussi le regardent. Vous savez, les ivrognes ont tendance à penser qu'il leur arrive ce qu'il y a de mieux et que tous les autres passent à côté. Ils font quelques commentaires. Sans un mot, Shankara entre dans la boutique, prend un pot d'arak, le boit et s'en va.

Ses disciples assistent à la scène. Shankara se remet à marcher à vive allure. Ils trottent derrière lui. Une discussion s'engage entre eux : « Puisque notre guru peut boire, pourquoi pas nous ? » Ils ont juste besoin d'une bonne excuse. Shankara sait ce qui est en train de se passer. Quand ils arrivent au village suivant, il y a un forgeron au travail. Shankara s'empare d'un récipient de fer fondu, le boit et se remet en route. Les disciples savent qu'ils ne veulent pas en faire autant.

Shiva était toujours stone c'est sûr, mais pas avec quelque chose d'aussi insignifiant que de l'herbe. En fumant de la marijuana, tout ce qui se passe, c'est que dans votre tête vous vous sentez un peu enfumé et embrumé. Si la spiritualité consiste à s'enfumer, je ne veux pas être spirituel. Pour moi, la chose la plus importante, c'est de vivre en étant parfaitement lucide. La lucidité peut être enivrante. Lorsque vous faite quelque chose qui exige d'être extrêmement alerte, il y a une sorte d'ivresse à cela. C'est la raison pour laquelle les gens sautent d'un avion ou font d'autres choses incroyablement risquées.

Si vous pouvez simuler un état d'ivresse en vous sans aucune substance ni activité extérieure, alors il y a un peu de Shiva en vous.

Dans une certaine mesure, vous pouvez atteindre l'ivresse au travers d'activités physiques. Si vous pouvez simuler un état d'ivresse en vous sans aucune substance ni activité extérieure, alors il y a un peu de Shiva en vous. Si vous pouvez être simplement assis ici et être si intensément alerte que vous planez, c'est la voie à suivre, fumer de l'herbe ne l'est pas. Laissez l'herbe aux vaches. Les êtres humains peuvent faire mieux. Ceux qui fument de l'herbe ont l'air sereins en général. Quand ils sont embrumés, ils sont sereins, mais cette sérénité n'a aucune valeur. Ils ne seront pas sereins si vous leur retirez la substance.

Aujourd'hui c'est devenu légal dans de nombreux états d'Amérique, et de grandes entreprises se lancent dans ce secteur. Si un jour ils commercialisent du Coca Smoka, il ne faudra pas être surpris. Passer de la vente de boissons contenant du dioxyde de carbone à la vente de produits contenant de la marijuana, vous pensez peut-être que c'est une amélioration. Votre cerveau va rétrécir. Comme vous ne savez pas comment gérer votre cerveau, que vous n'avez pas créé (il est le fruit d'une évolution qui s'est produite sur de très nombreuses générations), vous voulez le neutraliser en fumant, pour avoir un sentiment de sérénité. Ce n'est pas la réponse.

Si vous n'avez pas trouvé de meilleure façon d'utiliser votre cerveau que de délirer avec de la marijuana, au moins vous resterez simplement assis quelque part sans déranger personne. Si vous avez trouvé une meilleure façon d'utiliser votre cerveau, si grâce à lui vous pouvez faire quelque chose de valable, de créatif et d'utile, alors fumer de l'herbe n'est pas la voie à suivre. Aucun produit chimique n'a quoi que ce soit de spirituel.

Substance Abuse

To be sober is dreary
But inebriation takes you
away from all that is reality
How to dwell in the empty
room of dry lifeless logic.
Logic through the day and
inebriation at the end of the day
logic through the week and
inebriation for the weekend
logic at work and inebriation
for the vacation. Say the compromisers

Come! I have a substance
that leaves you in throes of ecstasy
And peak of alertness at once.
No need for secrecy, no one
will find us in our within.

Let us abuse the substance
without dimension but within
let us get super sober and stoned

 

Être sobre est lugubre
 Mais l'ivresse vous éloigne
 de tout ce qu’est la réalité
 Comment demeurer dans la chambre
vide de la logique asséchée et sans vie ?
Logique tout au long de la journée et
ivresse en fin de journée
 logique toute la semaine et
ivresse en fin de semaine
  logique au travail et ivresse
en vacances. Disent les adeptes du compromis

Venez ! J'ai une substance
qui laisse à la fois en proie à l'extase
et au summum de l'attention.
Pas besoin de se cacher, personne
 ne nous trouvera dans notre intériorité.

Abusons de la substance
 sans dimension à l'intérieur
devenons complètement sobres et stones.

Love & Grace

 
 
  0 Comments
 
 
Login / to join the conversation1