La cécité lui a permis de trouver son chemin !

Eshaan, un adolescent sauvage et rebelle, a perdu la vue dans un malheureux accident à l’âge de 19 ans. Imperturbable, il continue le Yoga et décide de se lancer dans le programme le plus avancé offert par Sadhguru : Samyama.
isha blog article | through blindness he found his way
 

« C’était un endroit où je sentais avoir un avantage », dit Eshaan tout sourire. « Sinon, j’aurais certainement ouvert les yeux à chaque fois que mes genoux craquaient de douleur après de si longues périodes en position assise. Au lieu de cela, je me suis lancé à fond dans le processus, et ces huit jours m’ont donné une vision que rien ne peut plus m'enlever. Une vision de la vie ! »

L'accident

Une malheureuse nuit il y a environ quatre ans, alors qu'Eshaan voyage avec un ami, endormi sur le siège passager, une collision a lieu et Eshaan se réveille aveugle dans un hôpital quatre jours plus tard. Il a juste 19 ans - un jeune adolescent rebelle avec un style de vie débridé.

À la suite de cette expérience tragique, sa mère lui demande d’essayer le yoga. Elle le lui avait également demandé avant l’accident, et il avait refusé. Il refuse cette fois encore. Un an plus tard, il entend une vidéo d’Isha sur YouTube à propos d’Inner Engineering, et cela l’intrigue énormément. « Est-ce vraiment si simple de connaître le suprême - juste en participant à un programme ? » Cette question le taraude jusqu’à ce qu’il décide de visiter l’ashram et d'apprendre Shambavi Mahamudra Kriya.

Comment faire sa vie ?

Naturellement, il reste sceptique sur le fait qu'une pratique puisse changer sa vie, jusqu’à ce qu’il s’inscrive à la dernière minute pour Bhava Spandana, un programme de quatre jours. Il se demande si étant aveugle il est approprié qu'il se lance dans une telle entreprise. Néanmoins dès son arrivée au Centre Isha Yoga, un bénévole d’Isha l’accueille au « Point d'accueil » et s’occupe de lui pendant tout son séjour.

En participant au programme les doutes d'Eshaan commencent à s'effriter. Lors d'un processus physique exigeant, Eshaan se souvient que son incapacité à voir ce que les autres faisaient lui a permis, à l'intérieur de sa propre bulle d'effort, où n'existaient aucune concurrence, aucun point de repère, de tout donner

Les coïncidences semblent accompagner Eshaan au cours de ce voyage à l'ashram, mais après BSP, il se demande encore, comment faire la vie ? Y aura-il un dénouement à cette question brûlante ? Un darshan avec Sadhguru ce soir-là apaise ses derniers doutes - Sadhguru débute le darshan par cette phrase : « Donc comment faire la vie ? » À cet instant, partage Eshaan, il sut que Sadhguru le guidait à chaque étape de son voyage.

Personne ne pouvait m'apprendre...

« L'an passé, environ 7 à 8 mois après avoir terminé BSP, beaucoup de choses que j'avais enfouies ont commencé à ressortir », relate Eshaan. « Je me suis senti extrêmement triste et seul. J'ai pensé que les pratiques en étaient peut-être la raison. Mais le jour même où j'ai arrêté les pratiques, nous avons reçu le Sannidhi de Sadhguru à la maison ! Ce fut un rappel flagrant pour moi - j'avais oublié que la partie la plus importante du chemin de méditant est que vous seul êtes responsable de votre vie. » Et les choses ont commencé à se mettre en place après ça.

Plus tard, Eshaan a commencé a avoir un désir fort d'apprendre le Hatha Yoga mais il découvre qu'aucun professeur n'est formé pour le lui enseigner. Jusqu'à ce qu'il rencontre Ramyata, une ancienne élève de l'École de Hatha Yoga qui organise un cours privé pour Eshaan.

S'aventurer dans Samyama

Dorénavant un pratiquant régulier de Hatha Yoga, Eshaan retourne au Centre de Yoga Isha en mars pour Samyama - un programme de huit jours en silence. Pour quelqu'un de l'extérieur, cela aurait pu paraître impossible qu'un aveugle puisse passer 8 jours complets sans faire de gestes, mais en planifiant ses mouvements à l'avance et méticuleusement avec Vijay anna, un bénévole, Eshaan est resté en silence avec facilité.

« Nous avons établi avant le programme qu'à chaque longue pause j'irais d'abord aux toilettes, puis dans ma chambre puis au dîner avant de revenir. Et nous avons établi une autre série d'étapes pour les pauses courtes. Comme j'étais déterminé à ne pas faire de gestes, quelques fois même si je n'avais pas besoin d'aller aux toilettes, j'y allais quand même et restais là », dit-il avec fierté.

Sadhguru dénoue

Lors d'un puissant processus durant lequel Sadhguru a demandé aux participants de se focaliser sur un certain objet dans le hall, Eshaan se sent brisé de ne pas pouvoir le voir. « Bien qu'un bénévole m'en chuchotait une variante comme l'avait demandé Sadhguru, je n'ai pas pu m'empêcher de m'apitoyer sur moi-même pendant un moment. Mais bientôt, j'entendis Sadhguru dire qu'en réalité nous ne sommes pas en train de nous focaliser sur un point extérieur, mais que le point est en fait en nous. Je fus comblé de joie et sentit que Sadhguru ne disait cela que pour moi. »

« Le 6ème jour de Samyama, il y eut un moment où je n'avais plus la notion du temps - cela aurait pu être un instant ou des heures. De nombreuses choses que j'avais construites en moi se dissipèrent à ce moment-là », relate Eshaan. La grâce l'inondant de chaque coin de l'Alayam, Samyama se déroule de façon magique pour Eshaan.

Ma cécité a trouvé le chemin

« Non, c'est le contraire. Ma cécité m'a aidé à trouver ce chemin. »

Retourné à sa vie de musicien à New Delhi, lorsqu'on lui demande comment tout ce processus spirituel l'a aidé à faire face à sa cécité il répond : « Non, c'est le contraire. Ma cécité m'a aidé à trouver ce chemin. » À 23 ans, Eshaan incarne la profondeur bien au-delà de son âge. « J'ai toujours été un peu extrême. Depuis le jour où j'ai fait Inner Engineering, j'ai su que je voulais aller au bout du chemin, » admet-il. « Avant Samyama il s'agissait juste de prendre soin de moi, mais maintenant il s'agit de quelque chose de beaucoup plus grand que ce que j'appelle moi-même, de bien des façons. »

Note de la rédaction: Dans le livre “Transformation Intérieure: Un grand maître yogi nous enseigne l'art de la joie”, Sadhguru raconte l’histoire de son propre éveil, partant du garçon qui avait une affinité particulière pour le monde naturel, en passant par le jeune homme téméraire qui a traversé le sous-continent indien sur sa moto. Ce livre propose une manière révolutionnaire de voir notre humanité et l’opportunité de réaliser une vie faite de joie, rien de moins.

Disponible sur Amazon.fr

 
 
 
  0 Comments
 
 
Login / to join the conversation1