L’essence de la vie et de la mort

Sadhguru se penche sur la nature essentielle de la vie et de la mort et explique comment elles sont une seule et même chose. Savoir ce qui est au-delà de la mort nécessite du “pragna”, dit-il, une manière de connaître les choses sans y penser.
L’essence de la vie et de la mort
 

Sadhguru se penche sur la nature essentielle de la vie et de la mort et explique comment elles sont une seule et même chose. Savoir ce qui est au-delà de la mort nécessite du “pragna”, dit-il, une manière de connaître les choses sans y penser

Sadhguru: La vie a de nombreux aspects. Il y a la naissance, l’enfance, la jeunesse et la vieillesse. Il y a l’amour, la tendresse, la douceur et l’amertume dans les relations, la joie du succès, la douleur et le plaisir. Si vous avez maintenu votre mental à un niveau de perception raisonnable, vous êtes capable d’appréhender toutes ces choses. Mais l’aspect le plus déterminant de la vie - la mort - est au-delà de la compréhension de tout mental - aussi intelligent, malin ou intellectuel que vous pensiez être. C’est uniquement parce que nous sommes mortels que la vie se déroule comme elle le fait. Si nous n’étions pas mortels, il n’y aurait pas d’enfance, pas de jeunesse, pas de vieillesse - on peut même se demander s’il y aurait eu naissance. 

La mort est le fondement de la vie. Si vous ne comprenez pas la mort, vous ne connaîtrez jamais la vie, vous ne saurez pas la gérer, parce que la vie et la mort sont comme une inspiration et une expiration. Elles coexistent ensemble, indissociables. Le processus spirituel commence seulement quand vous êtes confronté à la mort - votre propre mort ou celle de quelqu’un qui vous est cher, quelqu’un dont vous pensiez ne pas pouvoir vivre sans. Quand la mort approche ou quand elle se produit, c’est le moment où la question arrive à l’esprit de la plupart des gens : “Quel est le sens de tout cela ? Que va-t-il se passer après cela ?” Tant que l’expérience de la vie semble si réelle, vous ne pouvez pas croire que tout va s’arrêter tout d’un coup comme ça. Mais lorsque la mort est proche, le mental va projeter qu’il doit y avoir quelque chose de plus. Quel que soit ce que le mental projette, en réalité il ne sait pas parce que le mental fonctionne uniquement avec les informations qu’il a déjà accumulées. Le mental n’a pas prise sur la mort parce qu’il ne possède pas d’informations authentiques - seulement des rumeurs.

La vie et la mort sont des mots. Ce n’est ni la vie ni la mort - c’est juste le jeu de toutes ces choses.

Vous avez entendu des rumeurs que lorsque vous mourrez, vous irez vous asseoir sur les genoux de Dieu. Si c’est le cas, vous devriez y aller aujourd’hui. Si un tel privilège vous est accordé, je ne vois pas pourquoi vous devriez attendre. Vous avez entendu des rumeurs sur le paradis et l’enfer. Vous avez entendu des rumeurs sur les anges et d’autres choses, mais aucune information confirmée. Ne perdez pas votre temps à essayer d’imaginer ce qui se passe au-delà de la mort, parce que ce n’est pas dans la sphère de votre mental.

La seule façon de savoir est au travers du pragna, comme on l’appelle en Inde. En Anglais, on dirait “conscience”, mais ne prenez pas le mot littéralement. Si vous êtes conscient, vous avez une façon de connaître les choses sans y penser, sans rechercher d’informations à leur sujet. Si vous êtes un fin observateur de la vie autour de vous, il y a beaucoup de choses que chaque créature connaît sans devoir y penser. En fait, si vous deviez y penser, vous ne sauriez même pas comment respirer. Cela se produit simplement. Ce n’est pas votre intelligence – c’est l’intelligence du Créateur. Si une machine aussi complexe que votre corps vous était confiée, ce serait un désastre.

Un ensemble de choses se produisent sans votre assistance, votre compréhension ou vos pensées. Pragna est au-delà de la pensée. Pragna est à la source même de la création. Si vous parvenez à y accéder, vous pouvez dépasser ce que nous pensons être la frontière entre la vie et la mort. En fait, il n’y a pas de frontière - vous vivez et vous mourrez en ce moment même. Sur un plan social, selon l’expérience et la perception limitées des gens, quelqu’un peut être ici aujourd’hui et mort demain. Mais en termes de vie, en termes de processus existentiel, il n’y a rien de tel que vivre et mourir. Il n’y a que Leela, un jeu.

Quand nous disons que tout cela est un jeu divin, cela ne signifie pas que le Divin est une force sadique qui joue avec votre vie. Nous appelons cela un jeu parce que tout est connecté. Sur un plan existentiel, vous ne pouvez pas séparer votre enfance, votre jeunesse, votre vie adulte et votre vieillesse - tout est mélangé. Ce que vous appelez un individu et que ce que vous appelez l’universel ne peuvent pas être séparés. Ce que vous appelez atomique et ce que vous appelez cosmique ne peuvent pas être séparés. En ce sens, c’est un jeu.

Mais une fois que vous instaurez des frontières entre une chose et une autre, il n’y a plus de jeu. Quand vous êtes assis ici, le jeu de la respiration a lieu entre vous et l’arbre. Vous ne pouvez pas le découper, dans le sens “je respire de mon côté, l’arbre respire du sien”.  Cela se produit dans de nombreux foyers : “Je fais mes choses - tu fais les tiennes”. Dès l’instant où vous essayez de restreindre le jeu, la vie va vous glisser entre les doigts.

En voulant connaître la nature de la vie et de la mort, toutes sortes de choses ont été faites. Mais vous ne pouvez pas comprendre cela en faisant des expérimentations ou en y pensant. Vous ne pouvez comprendre que par votre expérience. À chaque fois que les gens me posent des questions sur la mort et ce qui se passe après, je leur rappelle sans cesse qu’en faire l’expérience est la meilleure manière de savoir. Je ne suis pas en train de suggérer qu’ils devraient mourir. Ce que je veux dire c’est que vous devez avant tout faire l’expérience de jeeva, la vie en vous. Si vous n’avez que l’expérience du corps, alors quoi que je dise, vous arriverez à des conclusions erronées. Si votre expérience de la vie est limitée à vos structures mentales et physiques, vous ne pouvez pas accéder à cette dimension. La mort et ce qui est au-delà ne sont pas un secret qui se cache quelque part au paradis ou en enfer - c’est ici, et maintenant. C’est simplement que la plupart des êtres humains n’y ont jamais prêté suffisamment attention parce qu’ils sont trop occupés par d’autres choses.

Leur carrière est bien plus importante que leur vie. Leur histoire d’amour est bien plus importante que leur vie. Un problème ridicule qu’ils ont avec quelqu’un à côté d’eux est beaucoup plus important que leur vie. Les vêtements qu’ils portent sont bien plus importants que leur vie. Ce ne sont que des exemples. Parce que vous avez de fausses conceptions de la vie, la vie vous échappe. Mais en fait, la vie ne vous échappe pas - vous éludez la vie. La vie n’essaie pas de se soustraire à vous - vous vous y dérobez de tant de façons.

Les expériences amères, douloureuses de la vie n’ont jamais, jamais été causées par la vie. Elles ont seulement été causées par votre inaptitude à gérer votre mental et votre corps. La vie ne vous a jamais causé aucune douleur ou souffrance. Ce sont uniquement le corps et le mental. Vous ne savez pas comment gérer votre structure mentale et votre structure physique. On vous a donné deux instruments magnifiques mais vous gâchez tout. Toute la douleur et la souffrance viennent de vous, pas de la vie.

Pragna est une dimension de perception qui vous donne accès à la vie, à la nature de la vie, et à la source de la vie. Ce ne sont pas des choses différentes - ce sont juste des noms différents que nous attribuons à la vie. Il n’y pas de source et il n’y a pas de manifestation- c’est la même chose. La vie et la mort sont des mots. Ce n’est ni la vie ni la mort - c’est juste le jeu de toutes ces choses. Vous pouvez jouer avec ça et un jour arrêter le jeu. La vie joue et s’arrête, joue et s’arrête, mais la vie essentielle n’est pas une activité, ni une situation. C’est un phénomène qui est simplement là. C’est le fondement de la création. C’est la source de la création.


Note de la rédaction: Vous pouvez également suivre Sadhguru en français sur facebookinstagram et youtube !