Comment se débarrasser de forts désirs sexuels ?

Sadhguru aborde avec franchise un sujet perçu comme tabou, mais qui peut être d’une importance vitale pour une personne entreprenant une démarche spirituelle.
কীভাবে আমি তীব্র যৌন কামনা থেকে মুক্ত হব?
 

Interlocuteur : Comment puis-je me débarrasser de mes forts désirs sexuels ?  

Sadhguru : Nous réfléchissons toujours à la manière de nous débarrasser de quelque chose. Vous ne pouvez pas vous débarrasser de quelque chose par la force. Si vous essayez d’abandonner quelque chose par la force, cette chose refera surface d’une autre manière et une autre sorte de perversion apparaîtra en vous. Si vous essayez d’y renoncer, elle dominera complètement votre mental et votre conscience. Mais si vous trouvez quelque chose de plus profond que ce que vous connaissez actuellement, ce qui est de moindre importance disparaîtra tout simplement. Voyez-vous, les gens profondément impliqués dans une activité intellectuelle préfèrent lire un livre plutôt que d’avoir des rapports sexuels. 

Si vous courez après la sexualité, c’est parce que c’est le plus grand plaisir que vous connaissiez en ce moment. Si quelqu’un vous dit : « C’est mal, renoncez-y », allez-vous y renoncer ? Mais si vous goûtez à quelque chose de plus grand, faut-il que quelqu’un vous dise d’y renoncer ? Cela disparaîtra tout seul. Il vous suffit donc d’investir un peu de temps pour faire les choses nécessaires afin qu’une plus grande possibilité devienne réalité pour vous. Si vous accédez à quelque chose de beaucoup plus vaste, de beaucoup plus agréable et de beaucoup plus extatique, alors naturellement vous abandonnerez les petits plaisirs. Vous n’y renoncez pas, c’est juste que vous ne le faites plus parce que vous avez trouvé quelque chose de beaucoup plus grand pour vous-même. 

La sexualité n’est qu’une petite partie de vous. Les gens sont devenus excessivement sexuels à cause d’une morale stupide, parce qu’ils essaient d'y renoncer par la force.

C’est ce qui se passe dans de nombreux aspects de votre vie. Les choses, quelles qu’elles soient, qui représentaient le monde pour vous quand vous étiez enfant, vous les avez abandonnées parce que vous avez trouvé quelque chose qui vous a semblé supérieur. Il en va de même ici. Si vous trouvez quelque chose d’une intensité beaucoup plus profonde, d’un plaisir et d’une extase beaucoup plus profonds pour vous-même, alors ces choses, vous les abandonnerez. 

La sexualité n’est qu’une petite partie de vous. Les gens sont devenus excessivement sexuels à cause d’une morale stupide, parce qu’ils essaient d'y renoncer par la force. Entre ce que vous appelez un homme et ce que vous appelez une femme, il n’y a qu’une petite différence physiologique au service d’un certain processus naturel. Pourquoi avons-nous accordé autant d’importance à une partie du corps ? Aucune partie du corps ne mérite qu’on lui accorde une telle importance. Si une partie devait avoir une telle importance, ce pourrait à la rigueur être le cerveau, mais pas les organes génitaux. 

Malheureusement, tout s’est inversé à cause d’enseignements insensés qui ressassent de toute part : « Vous devez être purs, vous ne devez pas penser à cela. » Les gens en sont devenus obsédés et complètement perturbés. Si les gens regardaient la vie telle qu’elle est, la sexualité ne prendrait que la place qui lui revient – juste une petite place dans votre vie ; elle n’en serait pas un aspect si important. Voilà comment cela devrait être. Voilà comment cela devrait être pour chaque créature. Les animaux n’y pensent pas tout le temps. Quand c’est là en eux, c’est là, sinon ils ne pensent pas constamment à qui est un homme, qui est une femme. Seuls les êtres humains sont coincés avec ça. Ils ne sont pas capables d’abandonner cela un instant, simplement parce que des enseignements et une morale stupides, qui n’ont rien à voir avec la vie, ont pénétré en eux.

S’ils regardaient la vie telle qu’elle est, la plupart des gens se libéreraient très vite de cette obsession. Beaucoup de gens peuvent s’en libérer sans avoir jamais commencé. Tout est déformé et exagéré à cause d’une vision erronée de la vie, c’est tout. Sans cela, on verrait qu’un pourcentage élevé de la population ne serait même pas intéressé, ou que l’intérêt de ces gens serait très occasionnel. Il ne serait pas aussi fort qu’il est l’actuellement. 

 

Note de la rédaction : Sadhguru évoque le tantra et la sexualité et démystifie les mythes et idées reçues sur ce sujet mal compris.