Sanskrit - Mettre en lien le son et la forme

Se penchant sur la nature du sanskrit, Sadhguru explique comment ce puissant outil a permis de faire l'expérience d'une dimension plus profonde de l'existence.
sanskrit-connecting-sound-form
 

Se penchant sur la nature du sanskrit, Sadhguru explique comment ce puissant outil a permis de faire l'expérience d'une dimension plus profonde de l'existence.

Sadhguru : Le sanskrit est un instrument, pas nécessairement un moyen de communication. La plupart des autres langues ont été inventées parce que nous devions nous référer à quelque chose. Initialement, on a commencé par une poignée de mots que l'on a ensuite multipliés en formes complexes. Mais le sanskrit est une langue découverte parce qu'aujourd'hui nous savons que si l'on insère un son dans un oscilloscope, chaque son a une forme qui lui est rattachée. De même, chaque forme a un son qui lui est rattaché. Chaque forme dans l'existence résonne d'une certaine manière et crée une certaine forme. Quand j'étais enfant, j'avais l'habitude de fixer les gens qui parlaient. Au début, j'entendais leurs mots, puis juste des sons. Au bout d'un certain temps, je ne voyais plus autour d'eux que des formes bizarres, qui me captivaient, m'étonnaient et m'amusaient tellement que je pouvais simplement rester assis à les fixer indéfiniment, sans comprendre un seul mot puisque je n'écoutais absolument pas leurs paroles.

Le sanskrit est une sorte d’ébauche de l'existence. Ce qui est forme, nous l'avons converti en son.

Le sanskrit est une langue où la forme et le son sont liés. En anglais par exemple, si vous dites « sun » (soleil) ou « son » (fils), la prononciation est la même, c'est seulement l'orthographe qui diffère. Ce n'est pas la graphie qui importe. C'est le son qui importe, car aujourd'hui la science moderne nous prouve que toute l'existence n'est qu'une réverbération d'énergie. Là où il y a une vibration, il y a forcément un son. À un certain niveau, toute l'existence existe sous forme de sons. Lorsque vous comprenez quel son est rattaché à une forme particulière, vous nommez cette forme à l'aide de ce son. Le son et la forme sont alors liés. Lorsque vous prononcez le son, vous faites référence à la forme – pas seulement psychologiquement, mais existentiellement, vous vous mettez en lien avec la forme. Si vous maîtrisez le son, vous maîtrisez également la forme. Le sanskrit est une sorte d'ébauche de l'existence. Ce qui est forme, nous l'avons converti en son. Beaucoup de distorsions se sont produites. Le défi reste aujourd'hui encore de savoir comment le préserver dans sa forme exacte, car les connaissances, la compréhension et la conscience nécessaires nous font largement défaut.

C'est la raison pour laquelle l'enseignement du sanskrit exige un apprentissage par cœur. On le psalmodie à l'infini.  Peu importe que l'on en connaisse ou non la signification. C'est le son qui importe, et non la signification. Les significations sont le fruit de votre mental. C'est le son et la forme qui sont reliés. Est-ce que vous faites le lien ou non ? Voilà la question. C'est pourquoi le sanskrit est devenu la langue mère de presque toutes les langues indiennes et européennes, à l'exception du tamoul. Le tamoul ne provient pas du sanskrit. Il s'est développé indépendamment. Toutes les autres langues indiennes et presque toutes les langues européennes trouvent leur origine dans le sanskrit.

Note de la rédaction : Restez informé des actualités du blog Isha. Twitter, facebook, rss ou extensions navigateur, vous n’avez que l’embarras du choix.