L’amour pour le gourou – Quelle en est la signification ?

Doit-on éprouver de l’amour pour le gourou ? Sadhguru se penche sur la nature de l’amour et la relation entre le gourou et son disciple.
Love for the Guru – What is its Significance?
 

Q : Doit-on éprouver de l’amour pour le gourou ? C’est une émotion que beaucoup d’entre nous ressentent.

Sadhguru : Quel que soit l’objet de votre amour – le gourou, les montagnes, votre mari, vos enfants, ou n’importe quoi d’autre – c’est juste votre émotion. Ce n’est ni bien ni mal, mais si, là maintenant, c’est la chose la plus intense que vous connaissiez dans votre vie, intensifiez-la. Mais c’est une chose assez stupide. C’est ce que vous faites, parce que vous ne savez pas faire mieux.

Quand je dis « stupide », je ne dis pas que vous devriez la détruire. Vous ne pouvez pas la détruire. C’est quand vous êtes amoureux que vous connaissez la situation la plus agréable à l’intérieur de vous. Les gens parlent toujours de l’amour divin, mais l’amour est une émotion humaine. L’amour est une merveilleuse façon pour vous d’exister. Mais est-ce la voie ultime ? Non. L’amour signifie, fondamentalement, que vous aspirez encore à faire un avec quelque chose ou quelqu’un. Ce n’est qu’une aspiration. Cela ne vous y mène jamais. L’amour n’est pas la destination. L’amour est juste un véhicule qui vous emmène dans une certaine direction.

Avancer sur la voie avec joie

L’amour vous donne presque l’impression de ne faire qu’un, mais ne crée jamais vraiment cette unité. Donc, à un moment donné, vous êtes suffisamment frustré par votre amour, lorsqu’il vous emporte, mais ne vous mène nulle part. Si vous avez déjà fait un voyage en bus dans l’Himalaya, on a l’impression que ces bus ne vont nulle part. C’est comme si c’était le trajet en bus qui importait. Au début, c’est amusant. Au bout d’un certain temps, aussi agréable ou beau que soit le voyage, cela devient forcément frustrant parce que vous voulez aller quelque part. Vous voulez faire un avec quelque chose.

Ce qui compte, c’est que si vous vous mettez dans une atmosphère d’amour, vous avez bel et bien la possibilité de traverser ce monde de façon plus agréable, quelle que soit la situation autour de vous.

En ce moment, vous êtes dans l’autobus – ça va. Mais si le bus ne va nulle part, cela ne sert à rien. Ainsi, lorsque vous parlez d’« amour pour le gourou », peu importe l’objet de votre amour : que vous aimiez les montagnes, ou le gourou, ou le temple, ou votre mère, ou votre père. La question n’est pas là. Ce qui compte, c’est que si vous vous mettez dans une atmosphère d’amour, vous avez bel et bien la possibilité de traverser ce monde de façon plus agréable, quelle que soit la situation autour de vous. Surtout si vous voulez engager une démarche spirituelle, il est extrêmement important de faire en sorte que votre intériorité reste agréable, car c’est une démarche très difficile. Si vous savez comment faire pour que votre intériorité reste agréable, si vos émotions sont toujours agréables, alors avancer sur cette voie devient un processus joyeux.

Si vous n’êtes pas comme cela, s’il n’y a pas d’amour en vous, alors vous devez connaître la félicité de votre seule existence – ne pas être heureux à propos de quelque chose, votre existence même est simplement une source de félicité. Chaque cellule de votre corps est devenue douceur. Vous n’aimez personne, vous n’aimez ni ne détestez personne – vous êtes juste bien.

Lorsqu’il y a simplement tellement de douceur et de bien-être à l’intérieur de vous, votre présence même est agréable. Vous n’avez pas à déclencher une émotion pour être bien. Tout ce que vous regardez, tout ce que vous touchez ou ne touchez pas – tout est vécu comme de la douceur. Tant que vous n’êtes pas comme ça, la meilleure façon d’être est d’être amoureux.

Une très grande importance a été accordée à l’amour pour le gourou à cause d’une certaine fausse idée et d’une certaine idée. Dès que vous aimez quelqu’un, vous vous attendez à ce que cette personne vous réponde. Lorsque cette personne répond, une transaction a lieu entre deux personnes. Au bout d’un certain temps, cette transaction entraîne un sentiment d’attente et d’asservissement. Un certain type de comportement et de mode de vie est attendu. Sinon, cela cause une immense douleur à l’un ou à l’autre.

De l’émotion à l’énergie

Si on a parlé d’amour pour le gourou, c’est parce que le gourou joue le jeu jusqu’au point où vous devez tomber amoureux de lui, mais en même temps, il ne s’enfermera jamais dans une relation avec vous. Vous pouvez vous enfermer dans une relation avec lui autant que vous le voulez. Il n’y a aucun risque qu’il vous retienne. Vous allez donc passer par une certaine phase d’enfermement profond ; c’est normal. Mais lentement, si vous continuez votre sadhana, vous découvrirez que l’amour n’est plus une émotion, c’est juste une certaine façon d’être. Vos énergies résonnent avec lui. Ce n’est plus émotionnel.

D’un état émotionnel, nous pouvons progressivement passer à un état énergétique. Votre relation avec le gourou est simplement énergique, et c’est très bien ainsi. C’est une merveilleuse façon d’être, car dans cet état, la possibilité ultime est si proche. Dans cet état, un gourou a beaucoup plus de liberté pour faire ce qu’il veut faire avec vous. Mais en ce moment, l’émotion constitue une part importante de vous, qui vous oriente dans une certaine direction. Sans émotion, vous ne pouvez pas être impliqué. C’est ainsi que vous êtes fait en ce moment, donc l’émotion est bonne, il n’y a rien de mal à cela.

Note de la rédaction : Extrait de l’e-book « Himalayan Lust », disponible dans les téléchargements Isha. Découvrez l’aperçu pour en avoir un avant-goût ! Rassemblant les discours donnés par Sadhguru lors des yatras dans l’Himalaya, cet ouvrage mélange le concret et l’intemporel. C’est l’occasion de faire le pèlerinage au fil des pages, en voyageant sur le terrain imprévisible, mais fascinant des paroles du Maître.