Shiva et Ganga : La légende et sa signification

article À propos de Shiva
Sadhguru raconte la légende de Ganga (rivière située dans le nord de l’Inde) qui s’écoule des dreadlocks de Shiva et ce que l’histoire essaie de transmettre de manière dialectique.

Shiva et Ganga : La légende et sa signification

Sadhguru: Comme vous le savez, Ganga est censé s’écouler des dreadlocks de Shiva. Il y a un dicton dans les Himalayas qui dit que chaque cime est Shiva lui-même. Les cimes des Himalayas sont couvertes de neige et les nombreux petits ruisseaux qui coulent de ces cimes enneigées se rejoignent lentement pour former des cours d’eau et ensuite des rivières. C’est pour cela qu’on dit que les montagnes sont comme Shiva et ces ruisseaux qui s’écoulent vers le bas sont les dreadlocks qui deviennent la rivière Ganga, qui vient du ciel, ce qui est vrai parce que la neige tombe des cieux.

C’est ce symbolisme qui a créé la légende de Ganga et son eau est considérée la plus pure parce qu’elle vient du ciel. En plus, elle a acquis une certaine qualité en s’écoulant sur un certain sol. Chaque année depuis mes 19 ans, j’ai marché seul dans les Himalayas et j’avais toujours froid et faim parce que j’y allais avec peu d’équipement. Tout ce que j’avais c’était un pantalon en jeans et un t-shirt épais. J’ai plusieurs fois vécu cette expérience où uniquement quelques poignées d’eau de Ganga m’ont permis de tenir plus de 48 heures sans jamais me sentir fatigué­. Et j’ai entendu dire directement de plusieurs personnes que leurs maladies ont été guéries simplement en buvant de l’eau de Ganga. Comme vous le savez, en Inde, même si quelqu’un doit mourir, il a besoin d’un peu d’eau de Ganga.

L’eau de Ganga peut être quelque chose de très spécial, non pas parce que vous croyez en quelque chose, mais simplement parce que la qualité de l’eau est comme cela. Ce sont les Himalayas qui font quelque chose à cette eau.

Une rivière est une entité vivante

La légende veut que Ganga soit une rivière céleste qui a atterri sur cette planète, la force générée de l’atterrissage aurait pu causer des dommages au monde. Donc Shiva l’a prise sur sa tête et la laisse couler doucement à travers ses cheveux, sur les flancs himalayens. C’est une expression dialectique de ce qu’elle représente pour les gens, de sa sainteté. La pureté de la rivière est devenue le symbole même de la pureté pour un indien. Si vous vous y connaissez en rivières, vous savez sans doute que chaque rivière a une vie qui lui est propre. C’est vrai partout dans le monde, que ce soit le Nil en Égypte, le Danube en Europe, le Volga qui coule en Russie et dans les pays d’Asie centrale, le Mississippi en Amérique ou l’Amazone en Amérique du Sud. On ne les considère pas comme de simples cours d’eau. Comme nous le savons, la plupart des cultures se sont développées sur les rives de rivières pour des raisons évidentes, mais pour les personnes concernées de près par les rivières, elles deviennent des entités vivantes. Elles ont leur propre personnalité, leurs propres humeurs, émotions et excentricités.

Une rivière est un processus vivant et ceci est vrai aussi pour Ganga en Inde. J’ai eu la chance de voyager le long de Ganga à partir de sa source à Gomukh et aussi le long de la plupart de ses tributaires principaux, comme le Mandakini, l’Alakananda et, bien sûr, la Bhagirathi qui est la partie principale de Ganga. Dans les Himalayas, elle signifie sainteté et pureté, mais au fur et à mesure qu’elle coule vers les plaines elle devient la ligne de vie des plaines du nord du sous-continent indien. Ganga a été témoin de l’ascension et de la chute de nombreuses dynasties au fil du temps. Elle a été une source continue de force et de prospérité pour les gens dans cette partie du pays.

Le temps est venu où nous la voyons comme une ressource et nous l’avons endiguée dans les Himalayas, ce qui a blessé beaucoup de personnes qui considèrent Ganga comme une mère vivante ou comme une déesse. Et plus bas dans les plaines, elle a été grandement polluée. Certaines personnes concernées mènent des actions pour ramener Ganga à son état de pureté originel. Je voyage dans les Himalayas depuis 30 ans et je vois que le volume de neige a grandement diminué. De nombreuses cimes enneigées ne sont plus recouvertes de neige, sont devenues des sommets dénudés et dentelés. Ganga en tant rivière est en sérieux danger et le glacier se dégarnit rapidement, ce qui se voit clairement à l’ouverture même du Gomukh. On l’appelle Gomukh parce qu’il ressemblait à la face d’une vache. Je me souviens lorsque j’y suis allé la première fois, en août 1981, l’ouverture d’où jaillissait l’eau ne faisait que 4,5 à 6 mètres et ressemblait beaucoup à la gueule d’une vache. Aujourd’hui, l’ouverture est de 60 mètres de large et on peut y entrer et y marcher jusqu’à presque 800 mètres si l’on veut.

L’impact que le changement climatique a sur la vie de Ganga est phénoménal et à tout moment, s’il menaçait la survie de la rivière, ceci pourrait engendrer une grande catastrophe pour la partie du nord de l’Inde où elle a toujours été la ligne de vie des populations.

L’urgence de sauver Ganga

Chaque culture, chaque individu, chaque civilisation a besoin d’un symbolisme pour les inspirer à apporter un différent niveau de sainteté dans leur vie. Ganga fait cela depuis toujours et le plus gros rassemblement de personnes a lieu sur ses rives pendant le Kumbhamelas, où plus de 80 à 100 millions de personnes se réunissent. Nulle part ailleurs sur terre, un tel rassemblement d’êtres humains a lieu. La source de cette inspiration a toujours été Ganga et la pureté qu’elle symbolise pour les gens. Ce symbolisme est très essentiel. Sauver et assurer la pureté de cette rivière n’est pas uniquement pour notre survie et nos nécessités, mais aussi pour maintenir l’esprit humain dans un état élevé.

Note de la rédaction : Dans cette vidéo (en anglais), Sadhguru explique la raison pour laquelle les rivières sont vénérées en Inde.

Dont want to miss anything?

Get the monthly Newsletter with exclusive shiva articles, pictures, sharings, tips
and more in your inbox. Subscribe now!