Mahashivratri, La grande nuit de « Shiva », est l’événement le plus important dans le calendrier spirituel indien. Sadhguru explique ce qui rend cette nuit si importante et comment nous pouvons nous en servir.

 

Sadhguru: À une époque, dans la culture indienne, il y avait 365 festivals par an. En d’autres termes, ils avaient juste besoin d’une excuse pour célébrer chaque jour de l’année. Ces 365 festivals étaient attribués à différentes raisons et pour différents objectifs de vie. Ils avaient lieu afin de célébrer différents évènements historiques, des victoires ou certaines situations de la vie comme semer, planter et récolter. Pour chaque situation, il y avait un festival. Mais Mahashivratri a un tout autre sens.

Pourquoi célèbre-t-on Mahashivratri

Le quatorzième jour de chaque mois lunaire ou le jour qui précède la nouvelle lune, est connu sous le nom de Shivratri. Parmi les douze Shivratris qui ont lieu dans une année civile, Mahashivratri, celui qui a lieu en février-mars est le plus important spirituellement. En cette nuit, l’hémisphère nord de la planète est positionné de telle sorte qu’une montée naturelle d’énergie a lieu en l’être humain. C’est un jour où la nature nous pousse vers notre sommet spirituel. Dans cette tradition nous avons établi un festival particulier qui dure toute la nuit pour faire usage de cela. Pour permettre à cette montée naturelle d’énergie de trouver son chemin. L’un des aspects fondamentaux de ce festival nocturne est de s’assurer que vous restez éveillé avec votre colonne vertébrale à la verticale tout au long de la nuit.

Importance de Mahashivratri

Mahashivratri est très important pour les personnes qui sont sur la voie spirituelle. C’est également très important pour les personnes qui ont une famille mais aussi pour les personnes ambitieuses dans le monde. Les gens qui vivent en famille voient Mahashivratri comme l’anniversaire de mariage de Shiva. Ceux qui ont des ambitions mondaines voient ce jour comme le jour où Shiva a conquis tous ses ennemis.

Mais pour les ascétiques, c’est le jour où il n’est devenu qu’un avec le mont Kailash. Il est devenu comme une montagne, parfaitement immobile. Dans la tradition yogique, Shiva n’est pas vénéré comme un dieu, mais il est considéré comme l’Adi Gourou, le premier gourou depuis que la science du yoga est apparue. Après de nombreux millénaires en méditation, un jour il devint parfaitement immobile. Ce jour est Mahashivratri. Tout mouvement en lui cessa et il devint complètement immobile, donc les ascètes voient Mahashivratri comme la nuit de l’immobilité.

Importance spirituelle de Mahashivratri

Sans prendre en compte les légendes, si ce jour et cette nuit sont considérés avec une telle importance dans les traditions yogiques, c’est en raison des possibilités qui sont offertes aux chercheurs spirituels. La science moderne est passée par de nombreuses phases et aujourd’hui elle est arrivée à un point où ils cherchent à vous prouver que tout ce que vous connaissez en tant que vie, tout ce que vous connaissez en tant que matière et existence, que tout ce que vous connaissez comme étant le cosmos et les galaxies, n’est qu’une seule énergie qui se manifeste en millions de manières différentes.

Ce fait scientifique est une réalité expérientielle pour chaque yogi. Le mot « yogi » signifie quelqu’un qui a réalisé l’unité de l’existence. Lorsque je dis « yoga », je ne fais pas référence à une pratique particulière ou quelconque système. Tout désir de connaître l’infini, tout désir de connaître l’unité de l’existence est yoga. La nuit de Mahashivratri nous offre une opportunité d’expérimenter ceci.

Shivratri : la nuit la plus sombre du mois

Shivratri, est le jour le plus sombre du mois. Célébrer Shivratri chaque mois et ce jour particulier de Mahashivratri, semble presque être la célébration des ténèbres. Tout esprit logique résisterait aux ténèbres et se tournerait naturellement vers la lumière. Mais « Shiva » veut littéralement dire « ce qui n’est pas ». « Ce qui est », est l’existence et la création. « Ce qui n’est pas » est Shiva. « Ce qui n’est pas » veut dire, si vous ouvrez vos yeux et regardez autour de vous, si votre vision est pour de petites choses, vous verrez beaucoup de la création. Si votre vision cherche réellement de grandes choses, vous verrez que la plus grande présence dans l’existence est un vaste vide.

Quelques points que l’on appelle galaxies sont en général bien remarqués mais le vaste vide qui les porte n’est pas remarqué par tout le monde. Cette immensité, ce vide infini, est ce à quoi on se réfère comme étant Shiva. Aujourd’hui, la science moderne prouve aussi que tout est apparu du néant et retournera au néant. C’est dans ce contexte que l’on se réfère à Shiva, le vaste vide ou le néant, comme le grand seigneur ou Mahadeva.

Chaque religion, chaque culture sur cette planète a toujours évoqué l’omniprésente nature du divin. Si nous regardons cela, la seule chose qui peut vraiment être présente en toute chose, la seule chose qui peut être partout est l’obscurité, le néant, le vide.

Généralement, quand des personnes recherchent le bien-être, nous parlons du divin en tant que lumière. Quand les personnes ne cherchent plus le bien-être, lorsqu’elles cherchent au-delà de leurs vies en termes de dissolution, si l’objet de leur vénération et de leur sadhana est la dissolution, alors nous nous référons toujours au divin en tant qu’obscurité.

L’importance de Shivratri

La lumière est un évènement bref dans votre mental. La lumière n’est pas éternelle, elle demeure une possibilité limitée parce qu’elle se produit et cesse. La plus grande source de lumière que nous connaissons sur cette terre est le soleil. Même la lumière du soleil vous pouvez l’arrêter avec votre main et laisser une ombre d’obscurité derrière. Mais l’obscurité enveloppe tout, partout. Les esprits immatures du monde ont toujours décrit l’obscurité comme étant le diable. Mais en décrivant le divin comme omniprésent, de toute évidence vous faites référence au divin en tant qu’obscurité parce que seule l’obscurité est omniprésente. Elle est partout. Elle n’a besoin d’aucun soutien.

La lumière vient toujours d’une source qui se consume. Elle a un début et une fin. Elle vient toujours d’une source limitée. L’obscurité n’a pas de source. C’est une source en elle-même. Elle est partout, en toute chose, omniprésente. Donc lorsque l’on dit Shiva, c’est ce vaste vide d’existence. C’est depuis ce vaste vide que toute la création a eu lieu. On se réfère à ce vide comme le Shiva.

Dans la culture indienne, les anciennes prières n’étaient pas toutes à propos de vous sauver, de vous protéger ou de faire mieux dans la vie. Les anciennes prières ont toujours été : « Oh seigneur, détruis-moi afin que je puisse devenir comme toi ».

Donc lorsqu’on dit Shivratri, qui est la nuit la plus sombre du mois, il s’agit d’une opportunité de dissoudre ses limitations, pour expérimenter l’infini de la source de la création qui est la graine présente en chaque être humain.

Mahashivratri : une nuit d’éveil

Mahashivratri est une opportunité et une possibilité de vous faire vivre l’expérience du vaste vide se trouvant en chaque être humain, qui est la source de toute création. D’un côté, Shiva est connu comme le destructeur. De l’autre, il est connu comme le plus compatissant. Il est aussi connu pour être le plus grand des donateurs. La culture yogique est remplie d’histoires portant sur la compassion de Shiva. Les façons dont sa compassion étaient exprimées, furent incroyables et étonnantes à la fois. Donc Mahashivratri est une nuit spéciale pour également recevoir. C’est notre souhait et bénédiction que vous ne passiez pas cette nuit sans connaître, ne serait-ce qu’un instant, cette immensité de vide que nous appelons Shiva. Que cette nuit ne soit pas qu’une nuit de veille, que cette nuit soit une nuit d’éveil pour vous.