L’étrange mariage de Shiva et Parvati

article Histoires de Shiva
Le mariage de Shiva et Parvati fut une affaire royale car Parvati était une princesse. Et puis vint le marié, Shiva, avec ses dreadlocks…

 

Sadhguru:

Il y a une belle histoire dans la tradition yogique. Le mariage entre Shiva, l’Adiyogi, et Parvati était une grande affaire. Comme Parvati était une princesse, toute l’élite de la région fut invitée, rois et reines, dieux et déesses, chacun dans sa parure, l’un plus beau que l’autre.

Puis vint le marié, Shiva, les cheveux emmêlés, avec des dreadlocks, couvert de cendres de la tête aux pieds, portant la peau fraîche d’un éléphant, dégoulinante de sang. Il est arrivé complètement ivre, totalement béat. Son entourage était composé d’êtres déments et déformés, sans forme humaine. Ils faisaient toutes sortes de bruits entre eux dans une langue que personne ne pouvait comprendre.

Meena, la mère de Parvati, regarda ce marié et s’évanouit !Parvati alla supplier Shiva : « Ta façon d’être ne me dérange pas. Tout ce que je veux, c’est toi, tel que tu es. Mais pour le bien de ma mère, montre-toi un peu plus agréable ».

Shiva accepta et revêtit une très belle robe, s’habilla bien, puis vint à nouveau au mariage. Lorsqu’ils virent Shiva transformé, ils disaient qu’il était un Sundaramurti. Cela veut dire qu’il était le plus bel être humain qu’ils aient jamais vu. Il mesurait neuf pieds de haut. On dit que lorsque Shiva se tenait debout, il était au même niveau que la tête d’un cheval. Lorsqu’il se rendit dans le sud de l’Inde, on disait qu’il faisait deux fois la taille d’une femme moyenne, qui mesurait généralement entre quatre pieds et demi et cinq pieds. Il mesurait environ neuf pieds, c’était le plus bel homme et tout le monde était impressionné par sa présence.

Shiva et Parvati : Quand un ascète épouse une princesse

Shiva s’assit pour le mariage. En Inde, surtout pour ce type de mariage, les ancêtres de la mariée et du marié sont annoncés avec beaucoup de fierté. Ils racontent leur ascendance, d’où ils viennent, à quel point leur sang est pur et retracent tout l’arbre généalogique.

Pour la mariée, le père de Parvati, Himavat, était le roi de la région montagneuse de l’Himalaya. Beaucoup de choses glorieuses furent dites sur la lignée de la mariée. Ensuite ils demandèrent : « Et le marié ? »

Shiva resta simplement assis, silencieux. Il ne dit rien. Aucun des membres de son entourage ne parlait une langue compréhensible. Ils faisaient des bruits cacophoniques. Le père de la mariée fut déshonoré par cela : « Un homme sans ancêtres. Comment va-t-il épouser ma fille ? Personne ne sait d’où il vient, qui sont ses parents, quelle est sa lignée. Comment puis-je donner ma fille à cet homme ? » Il se leva en colère.

Alors, sage Narada, qui était également un invité du mariage, s’avança avec son instrument à une seule corde appelé ekatara. Il pinça la seule corde, « tangg, tangg, tangg. »

Le roi devint encore plus en colère. « Pourquoi joues-tu de l’ekatara ? »

Narada dit : « C’est sa lignée. Il n’a pas de père, il n’a pas de mère. »

« Alors quelle est sa base ? »

« Tangg… Sa base est le son, la réverbération. Il est né de la réverbération. Il n’a pas de parenté, pas d’ancêtres, pas de lignée. Il est swayambhu, auto-créé, un être sans antécédents ».

Le roi était paniqué, mais le mariage eut quand même lieu.

Le mariage de Shiva et Parvati : Le symbole de l’histoire

L’histoire nous rappelle que lorsque nous parlons d’Adiyogi, nous ne parlons pas d’un homme élégant et civilisé, mais d’une figure primitive, dans un état d’unicité absolue avec la vie. Il est conscience pure, sans aucune prétention, jamais répétitif, toujours spontané, inventif à jamais, sans cesse créatif. Il est simplement la vie elle-même. I

l s’agit de la condition fondamentale du processus spirituel. Si vous êtes assis ici comme un gros amas de pensées, de croyances et d’opinions ; c’est-à-dire avec une clé USB que vous avez ramassée à l’extérieur ; vous êtes simplement asservi au processus psychologique. Mais si vous êtes assis ici en tant que parcelle de vie, vous devenez un avec le processus existentiel. Si vous le souhaitez, vous pouvez accéder à l’univers tout entier.

La vie a tout laissé ouvert pour vous. L’existence n’a rien bloqué pour quiconque. Il a été dit : « Frappez et ça va s’ouvrir. »
Vous n’avez même pas besoin de frapper car il n’y a pas vraiment de porte. Si vous savez comment mettre de côté une vie de souvenirs et de répétitions, vous pouvez passer à travers. La voie de la réalisation est grande ouverte.

Dont want to miss anything?

Get the monthly Newsletter with exclusive shiva articles, pictures, sharings, tips
and more in your inbox. Subscribe now!