Qu’est-ce que le karma et comment fonctionne-t-il ?

Sadhguru se penche sur la signification du karma qu’il définit comme une certaine quantité d’informations. Il explique ensuite les différents types de karma et le rôle que le karma joue dans notre vie.
Was ist Karma und wie funktioniert es
 

Qu’est-ce que le karma ?

Sadhguru Ce que vous considérez comme « ma vie » est une certaine quantité d’énergie contrôlée par une certaine quantité d’informations. Pour utiliser une analogie moderne, on peut dire que ces informations sont le logiciel : une certaine quantité d’énergie vitale est chargée d’une certaine quantité d’informations. Cette technologie de l’information dans son ensemble, c’est vous. Vous devenez un certain type de personne à cause des informations qui ont été intégrées en vous.

Depuis votre naissance jusqu’à cet instant même, le type que famille que vous avez eue, la maison, les amis, les choses que vous avez faites et n’avez pas faites : toutes ces choses vous influencent. Chaque pensée, émotion et action provient uniquement des impressions passées que vous avez eues en vous. Ce sont elles qui déterminent qui vous êtes en ce moment. La manière même dont vous pensez, ressentez et comprenez la vie n’est rien d’autre que la manière dont vous avez assimilé ces données.

Les impressions passées de la vie remontent bien au-delà du moment où vous êtes né, mais vous, vous percevez actuellement les impressions qui vont au moins de votre naissance jusqu’à aujourd’hui : les parents, la famille et l’éducation que vous avez reçus, le contexte religieux et social, les réalités culturelles, toutes ces impressions ont été intégrées. Chacun devient une personne différente simplement à cause des informations qui ont été intégrées. Voilà ce qu’est le karma. Ces informations sont traditionnellement appelées karma ou corps karmique ou encore corps causal : ce qui provoque la vie.

 

Les types de karma

Ces informations se situent à différents niveaux. Le karma présente quatre dimensions, dont deux qui ne sont pas pertinentes pour le moment. Pour que vous compreniez, nous pouvons parler des deux autres.

Sanchita Karma

La première dimension est appelée sanchita karma. C’est la réserve de karma qui remonte à un animal unicellulaire et même à des substances inanimées à partir desquelles la vie a évolué. Toutes les informations sont là. Si vous fermez les yeux, devenez suffisamment conscient et regardez en vous-même, vous connaîtrez la nature de l’univers, non pas parce que vous le regardez au travers de votre tête, mais simplement parce que cette information est présente dans la fabrication du corps. Il y a une réserve d’informations qui remonte à la création, c’est votre sanchita karma. Mais vous ne pouvez pas prendre votre réserve et faire du commerce de détail. Vous devez avoir un magasin pour faire de la vente au détail. Ce « magasin », qui est pour cette vie, s’appelle prarabdha.

Prarabdha Karma

Le prarabdha karma rassemble une certaine quantité d’informations allouées pour cette vie. Selon l’intensité de votre vie, la vie s’attribue la quantité d’informations qu’elle peut absorber. La création est pleine de compassion. Si elle vous donnait tout le karma dont vous disposez, vous seriez mort. Actuellement, beaucoup de gens sont torturés par les simples souvenirs des 30-40 années de leur vie actuelle. Si on leur donnait 100 fois cette mémoire, ils n’y survivraient pas. La nature attribue le prarabdha, une mémoire allouée que vous pouvez supporter.

Libérez-vous du karma !

Quel que soit votre karma, c’est une possibilité limitée, et c’est ce qui fait de vous une personne limitée. Selon le type d’impressions que vous avez reçues, qu’il s’agisse de haine et de colère ou d’amour et de joie, vous avez donc un certain type de personnalité : en général, chaque être humain est un savant cocktail de tous ces éléments. Une fois que vous laissez cette structure karmique se construire au-delà d’un certain point, la liberté n’existe plus vraiment. Tout ce que vous faites est conditionné par le passé. Si vous souhaitez progresser vers la libération, il vous faut commencer par desserrer l’emprise et le carcan du karma, sinon, il n’y aura pas de mouvement.

...Si vous êtes vraiment dans un cheminement spirituel, rien ne sera clair. Tout sera flou.

Comment faire ? Voici une façon simple est de briser le karma physiquement : si votre karma est de vous réveiller à 8 heures du matin, réglez votre réveil sur 5 ​​heures. Le karma de votre corps fait qu’il ne voudra pas se lever, mais vous, vous dites : « Non, je vais me lever. »  Même s’il se lève, votre corps voudra prendre un café, mais vous, vous lui donnez une douche froide. Vous brisez alors le vieux processus karmique en agissant consciemment. Ce que vous aimez, vous pouvez le faire inconsciemment, n’est-ce pas ? Ce que vous n’aimez pas, vous devez le faire consciemment. Ce n’est pas la seule façon de procéder, il existe d’autres moyens plus subtils et plus efficaces, je vous donne simplement la manière la plus brutale possible.

Spiritualité et karma

En entamant votre cheminement spirituel, vous affirmez : « Je suis pressé d’arriver à ma destination finale ». Vous ne voulez pas que ça prenne 100 vies. Car au cours de ces 100 vies, vous pouvez accumuler suffisamment de karma pour durer encore 1000 vies. Vous voulez aller vite. Une fois qu’un processus spirituel est commencé, le fait de réaliser les initiations d’une certaine manière permet d’ouvrir des dimensions qui ne se seraient pas ouvertes autrement. Vous auriez vécu une vie plus paisible si vous n’étiez pas spirituel, mais une vie plus terne aussi, plus proche de la mort que de la vie. Si rien de fondamental n’avait été ébranlé en vous, vous auriez peut-être traversé cette vie confortablement.

Cela veut-il dire qu’il ne vous arrive que des choses négatives une fois que vous vous engagez dans un cheminement spirituel ? Il n’en va pas ainsi. C’est juste que lorsque la vie avance à un rythme effréné, un rythme beaucoup plus rapide que celui des gens qui vous entourent, vous avez l’impression qu’une tragédie est en train de vous arriver. Aucune tragédie ne vous arrive, c’est juste qu’ils vont à une vitesse normale, mais votre vie se déroule en mode accéléré.

Tout chercheur doit toujours décider s’il veut juste profiter du voyage ou s’il veut arriver rapidement à destination.

Beaucoup de gens croient à tort qu’une fois qu’ils ont entamé un cheminement spirituel, ils seront sereins et tout sera clair. Si vous adoptez un système de croyances commode et devenez un esprit à sens unique, alors tout semble clair. Mais si vous êtes vraiment dans un cheminement spirituel, rien ne sera clair. Tout sera flou. Plus vous voyagez vite, plus ça devient flou.

Il y a quelques années, je me trouvais en Allemagne et, une fois le programme terminé, je devais me rendre en France, à environ 440 km de là. Le voyage prend généralement cinq heures. Je n’avais aucune intention de rester sur la route pendant cinq heures, alors j’ai accéléré un peu et nous roulions à environ 200 km/h. La campagne était censée être belle dans cette région et je me suis dit que j’allais la regarder. J’avais beau rouler des yeux, tout était flou, et je ne pouvais pas quitter la route des yeux un instant. Il neigeait et nous roulions à des vitesses folles.

Plus vous allez vite, plus tout devient flou et vous ne pouvez pas détacher votre regard de ce que vous faites, ne serait-ce qu’un instant. Si vous voulez profiter de la campagne, vous devez aller doucement et lentement. Si vous êtes pressé d’atteindre votre destination, vous mettez les gaz : vous ne voyez rien. Vous avancez. Le cheminement spirituel est comme ça. Si vous êtes vraiment dans un cheminement spirituel, tout est chaos autour de vous. Mais vous, vous avancez toujours, donc tout va bien. Est-ce que ça vous convient ? Si ça ne vous convient pas, vous pouvez aller au rythme de l’évolution. Peut-être que ça prendra un million d’années avant que vous arriviez.

Il y a une voie pour ceux qui sont pressés. Il y en a une autre pour ceux qui ne sont pas pressés. Vous devez clairement savoir ce que vous voulez. Si vous arrivez sur la voie rapide et essayez d’aller lentement, vous vous ferez renverser. Si vous êtes sur la voie lente et essayez d’aller vite, vous aurez une amende. Tout chercheur doit toujours décider s’il veut juste profiter du voyage ou s’il veut arriver rapidement à destination.

Editor's Note: Dans cette vidéo, Sadhguru évoque la nature de la mémoire et la façon dont elle influence notre esprit et nos émotions, mais aussi notre corps.