Sadhguru parle de Shivratri, la nuit de Shiva, et de la puissante possibilité qu’elle offre pour intégrer le corps humain.

Sadhguru: La 14ème nuit du mois lunaire, la nuit précédant la nouvelle lune, est la nuit la plus sombre du mois. On l’appelle Shivratri. Lorsqu’on dit « Shiva », on fait référence à l’Adiyogi, le premier yogi. Un autre aspect est que le mot « Shiva » veut littéralement dire « ce qui n’est pas ». Ce qui est, c’est la création.
Ce qui n’est pas, c’est Shiva. Aujourd’hui, la science moderne dit que la création entière est apparue du néant et retournera au néant.
Tout vient du néant et retourne au néant.
Le néant est la base de l’existence.
Nous faisons donc référence à Shiva comme étant la base de l’existence.
« Ce qui n’est pas » est la base de ce qui est.

Le mot Shivratri veut littéralement dire la nuit de Shiva. Ce jour-là, il y a une montée naturelle des énergies dans votre physiologie.

Si vous regardez vers le ciel nocturne, il y a des milliards d’étoiles, mais ce n’est pas le plus important. Il y a beaucoup plus d’espace vide qu’il n’y a d’étoiles. La création n’est qu’une infime partie.C’est le vaste vide qui est la chose la plus importante. La création se tient dans le giron de ce vide. On dit que toute la création a lieu sur les genoux de Shiva et on appelle Shiva le « Ténébreux ». Ironiquement, les scientifiques modernes appellent énergie sombre ce qui maintient tout ensemble dans cette existence. Ils l’appellent énergie sombre parce qu’ils ne sont pas capables de la décrire d’une autre manière et qu’ils sont incapables de saisir la nature de ce qu’elle est. Ils sont à deux doigts de dire Shiva !

Donc, toute cette histoire de Shiva n’a rien à voir avec un quelconque Dieu là-haut, il s’agit simplement de sciences physiques exprimées d’une façon dialectique ; c’est une certaine façon de s’exprimer, mais elle ne fait que décrire la nature physique de l’existence.

Le mot Shivratri veut littéralement dire la nuit de Shiva. Ce jour-là, il y a une montée naturelle des énergies dans votre physiologie. Pour en tirer parti, nous avons une sadhana spécifique dans le yoga. Fondamentalement, qu’il s’agisse du corps humain individuel ou du corps cosmique plus vaste, ils sont essentiellement constitués des pancha bhutas ou des cinq éléments : la terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace. Ce que vous appelez « moi-même » n’est qu’un mélange de ces cinq éléments. Si vous voulez réaliser le plein potentiel de ce mécanisme que vous appelez être humain, ou si vous voulez le transcender et ne former qu’un avec le mécanisme cosmique plus large, que votre désir concerne l’individuel ou l’universel, sans une certaine maîtrise, consciente ou non, de ces cinq éléments, vous ne pouvez connaître ni le plaisir de l’être individuel ni la félicité de l’être cosmique.

L’un des noms de Shiva est Bhuteshwara, le seigneur des éléments. Le Pancha Bhuta Aradhana qui a lieu lors de chaque Shivratri dans le Dhyanalinga est principalement destiné à accéder à cette dimension de grâce dans le Dhyanalinga. Pancha Bhuta Aradhana crée une possibilité puissante où vous pouvez intégrer votre système et permettre aux cinq éléments de votre corps de beaucoup mieux se lier.

D’un corps à l’autre, le degré d’intégration de ces cinq éléments détermine presque tout de cette personne. Si ce corps doit devenir un tremplin pour une possibilité plus grande, il est très important que le système soit correctement intégré. L’air que vous respirez, l’eau que vous buvez, la nourriture que vous mangez, la terre sur laquelle vous marchez et le feu de vie sous forme de force vitale sont les ingrédients qui composent votre corps physique. Si vous les gardez sous contrôle, vibrants et focalisés, alors la santé, le bien-être et le succès dans le monde sont assurés. Je m’efforce de créer divers dispositifs qui permettront aux gens de faire en sorte que cela se produise pour eux, de telle sorte que la façon dont vous existez soit un Pancha Bhuta Aradhana.

Note de la rédaction : Veuillez consulter la page Pancha Bhuta Aradhana pour plus d’informations sur le processus. Consultez le calendrier du Pancha Bhuta Aradhana si vous souhaitez planifier votre visite.

Gardez une trace des jours importants et des phases de la lune avec le calendrier lunaire.